Comme les moteurs de recherche, les réseaux sociaux utilisent des algorithmes pour faire le tri parmi des milliards de contenus qui affluent sans cesse. L’objectif est d’offrir à l’internaute le contenu qui lui est le plus pertinent, selon plusieurs critères. Précis et ciblés, les critères et les fonctionnements ne sont pas les mêmes et chaque réseau social a son algorithme propre qui évolue dans le temps.

L’algorithme de Facebook

Comment ça marche ?

Créé en 2013, l’algorithme montre en priorité, sur le fil d’actualité, le contenu qui intéressera le plus l’internaute. S’il a connu de nombreuses transformations, il reste aujourd’hui centré sur 3 critères généraux :

  • L’affinité, c’est-à-dire la connexion entre deux utilisateurs. Celle-ci est faite d’interactions, d’engagement, de réponses… Plus le degré d’affinité est fort, plus le contenu est visible par l’un ou l’autre des utilisateurs.
  • La qualité du contenu : vidéo, photos natives, contenu tout nouveau sont préférés au simple texte, ou, pire, au lien externe. Le contenu est également jugé de meilleure qualité s’il ne contient pas de mots commerciaux comme « promotion », « soldes »… pour lesquels il vaudra mieux passer par des publications sponsorisées.
  • La « fraîcheur » de la publication : plus elle est récente, mieux elle est classée.

Une fois que l’algorithme a trié le contenu en fonction de ces critères, il limite d’abord la diffusion à quelques habitués, puis, ensuite, développe la diffusion en fonction de l’engagement : plus le score d’engagement monte, plus il est diffusé.

Conseils pratiques

Pour plaire à l’algorithme de Facebook – « News Feed algorithm » est son nouveau nom- voilà quelques bonnes pratiques :

  • Préférez les publications qui appellent aux commentaires, du contenu engageant et éviter de multiplier les contenus faibles en engagement : mieux vaut quelques contenus performants que beaucoup de contenus « vides ».
  • Ne demandez pas de clicks, de likes, de commentaires… l’idée est d’inciter sans indiquer. L’algorithme ne favorise pas le « click bait », la course à l’engagement.
  • Limitez la publication de liens externes, ou, si vous y avez recours, soignez le texte qui l’accompagne.
  • Préférez les vidéos en direct, et les photos natives, soit tout ce qui a été créé via le réseau même.
  • Publiez fréquemment et régulièrement.
  • Récupérez des abonnements aux notifications.
  • Suivez vos statistiques en repérant les thématiques et les formats les plus efficaces en termes d’interaction. Notez aussi les moments de la journée où vos abonnés ont été le plus présents.

L’algorithme d’Instagram

Comment ça marche ?

Bien qu’appartenant à Facebook, Instagram a son propre algorithme. Né bien après l’algorithme de Facebook, il s’en est toutefois inspiré pour garder quelques critères phares. Comme Facebook, il vise à encourager les Instagram Ads, c’est-à-dire les contenus payants, par rapports aux publications « naturelles ».

Favorisant la qualité et la fraîcheur des contenus, il met surtout l’accent sur la communauté d’abonnés : nombre d’abonnés, fidélité des abonnés, engagement et publications qui correspondent aux attentes de vos abonnés… Votre engagement compte aussi : vous ne serez favorisé que si vous-même montrez de l’intérêt pour vos abonnés.

Conseils pratiques

Soignez la qualité de vos publications, elles doivent être engageantes. La vidéo est plus impactant que l’image, elle doit durer au maximum 1 minute.

Les Stories sont très souvent visionnées et incitent l’engagement : la spontanéité, le naturel, la proximité sont toujours de bons ingrédients, dont l’efficacité n’est plus à prouver. Soignez aussi le côté Exclusivité, et jouez avec les filtres.

Publiez régulièrement, tous les jours dans l’idéal, et quand l’audience est la plus active : montrez votre dynamisme à l’algorithme. Créez par exemple un rendez-vous régulier avec vos abonnés, à l’image du #mondaymood pour créer du lien, conserver de la régularité et montrer à ses abonnés que l’on reste présent. Et en plus, ça entretient votre créativité.

Usez et abusez des hashtags populaires, et surtout, ne délaissez pas vos abonnés et vos abonnements, soyez présents pour votre communauté.

L’algorithme de TikTok

Comment ça marche ?

Le très jeune réseau social ne donne que peu d’informations sur son algorithme. On peut toutefois déterminer les grands axes de son fonctionnement.

Il commence par analyser le contenu de la vidéo et ses éléments avec :

  • Le nombre de personne figurant dans la vidéo
  • Le genre
  • La nature des objets que l’on voit en décor
  • L’environnement : bureau, salle de classe, jardin…
  • Les métadonnées : titre, description, hashtag…

Un peu à la manière des autres plateformes, l’algorithme évalue ensuite la viralité du contenu en observant le taux d’engagement sur un petit nombre d’utilisateurs, en accordant des points. Par exemple, ce qui fait marquer le plus de point est le taux de revue d’une vidéo, le moins de points est le nombre de likes. A partir d’un certain seuil, la vidéo est diffusée à un plus grand nombre.

Côté utilisateur, l’algorithme prend en compte les préférences du profil : plus l’utilisateur regarde de vidéo, plus les critères sont affinés, par profil.

Conseils pratiques

Commencez par soigner votre profil, c’est-à-dire la photo comme les informations, les descriptions. N’oubliez pas de renseigner également les liens vers vos autres réseaux sociaux.

Comme pour tous les autres réseaux sociaux, l’important est de créer un contenu de qualité. Sur TikTok, la qualité s’apparente beaucoup à l’originalité. Ne partez pas de rien, et profitez des modes du moment, comme les défis, auxquelles vous pourrez ajouter votre personnalité, vos bonnes idées.

D’un point de vue plus technique, TikTok est fait pour les smartphones et leur fonction vidéo. Comme pour Instagram, jouez avec les filtres tout en vous attachant à une image professionnelle. Attention à la qualité de vidéo, à l’éclairage comme au confort du visionnage : les plans fixes sont une valeur sure.

La vidéo doit être la plus courte possible, pour ne pas ennuyer les visiteurs. Associez une musique bien choisie et des hashtags pertinents.

Prochaine Thématique: « LinkedIn, le nouveau FB PRO »

Envie de vous lancer sur les réseaux ? N’hésitez pas à me contacter !